Voeux aux agents du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation pour l'année 2021

"Il n'y a pas de france forte sans une agriculture forte"

Dans son message, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a notamment salué la mobilisation et l’engagement sans faille des agents et la qualité de l’accompagnement des agriculteurs. Il a énoncé les nombreux défis à relever en 2021, à commencer par la reconquête de notre souveraineté alimentaire.

"Bonjour à toutes et à tous,

J’aurais bien sûr préféré vous retrouver "physiquement", en réunissant chacun d’entre vous, mais vous le savez, il nous faut prendre encore toutes les précautions pour nous protéger. Alors permettez-moi de vous présenter, à travers ces quelques mots, à vous et à vos proches, mes vœux les plus sincères. En ce début d’année, je sais que chacun d’entre nous cultive l’espoir de jours meilleurs pour les mois à venir.

Dans la période si particulière que nous traversons tous ensemble, la France peut compter sur un service public extrêmement solide qui repose sur l’engagement de ses agents. Alors que l’année qui vient de s’écouler a été particulièrement exigeante, ici, au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, la mobilisation de tous a été sans faille. Certains ont préparé le Brexit et assuré la sécurité sanitaire des aliments. D’autres ont préparé le plan de relance. D’autres encore ont offert une qualité de services et un accompagnement précieux aux agriculteurs, notamment dans le paiement des aides PAC. D’autres gèrent encore avec beaucoup de détermination les défis auxquels nous sommes confrontés – je pense notamment à l’influenza aviaire. Tous, enfin, vous avez maintenu les activités essentielles au bon fonctionnement de ce ministère partout sur le territoire, en gestion et en capacité, pour dessiner des initiatives et préparer l’avenir de notre agriculture. Malgré des conditions difficiles, chacun a continué d’assurer sa mission avec beaucoup d’engagement, en centrale comme dans les services déconcentrés. Je souhaitais à nouveau et très chaleureusement vous en remercier.

L’année 2021 est pleine de nouveaux défis pour l’agriculture française. Je suis de ceux qui considèrent qu’il n’y a pas de France forte sans une agriculture forte. C’est tout l’objet du plan de relance, doté de 1,2 milliard d’euros, entièrement dédiés à l’agriculture, à l’alimentation et à la forêt. Les principales mesures qu’il contient sont désormais ouvertes, et je sais pouvoir compter sur vous pour concourir à leur mise en œuvre.

La crise de la Covid nous impose de relever un triple défi, sanitaire d’abord, mais aussi économique et social. Elle a révélé la force de notre chaîne alimentaire et, au-delà, de la capacité de résistance de tout notre pays. Mais elle a aussi souligné nos fragilités. Je pense à notre dépendance encore trop grande aux importations, aux aléas climatiques et aux intrants. Or, vous le savez, reconquérir notre souveraineté alimentaire est pour moi la priorité. Et nous n’y arriverons qu’en travaillant avec chacun.

Ensemble, nous avons en effet travaillé dans ce sens dès mon arrivée, au mois de juillet dernier. En 2020, c’est avec l’ensemble des acteurs concernés que nous avons amorcé de nombreuses transformations ambitieuses. Continuons en 2021 !

A l’échelle européenne, grâce à ce travail que nous menons ensemble, nous avons obtenu de premiers succès, je pense en particulier à la PAC, qui sera à la fois plus verte et plus juste, avec des normes environnementales s’appliquant à l’ensemble des Etats-membres. Deux prochaines étapes se profilent : le Plan Stratégique National d’une part, et la présidence française de l’Union européenne, au premier semestre 2022. Nous allons donc continuer de relever ce défi européen dans les prochains mois, en assurant une concertation étroite avec nos partenaires professionnels et les Régions.

Pour reconquérir notre souveraineté alimentaire et relever ces défis auxquels font face aujourd’hui l’agriculture française et celles et ceux qui la font au quotidien, votre travail et votre mobilisation sont aussi indispensables que précieux pour garantir la sécurité sanitaire de l’alimentation mais également faciliter l’accès de tous à une alimentation de qualité, issue de produits frais et locaux. C’est aussi grâce à vous que notre agriculture s’oriente vers une production toujours plus durable, plus en phase avec notre environnement, tout en étant créatrice de valeur.

Je tiens également à vous redire mon attachement très fort, très personnel aussi, à l’enseignement agricole, qui forme aux métiers du vivant. J’adresse tous mes remerciements à l’ensemble de la communauté éducative qui a su dès les premières s’adapter pour continuer d’accompagner nos élèves. Malgré les difficultés, et il y en a eu, vous avez comme toujours pris votre responsabilité à cœur, assuré la continuité des apprentissages, le suivi des élèves, avec une attention dont je vous suis infiniment reconnaissant. Avec professionnalisme et bienveillance, vous formez les jeunes aux métiers de l’agriculture, de l’alimentation et des services en milieu rural de demain. Or, la moitié de nos agriculteurs prendront leur retraite dans les dix années à venir. Le renouvellement des générations constitue donc un défi, et l’enseignement agricole, solidement implanté sur l’ensemble du territoire, fait notre force pour le relever.

Une campagne de communication grand public pour mettre en lumière les métiers de l’agriculture et de l’alimentation sortira au printemps. Elle sera l’occasion de rappeler la richesse des métiers du monde agricole et, par là même, des formations proposées au sein de l’enseignement agricole.

Dans notre organisation, au sein même du ministère, en centrale comme dans les services déconcentrés mais aussi avec nos agences, avec qui nous travaillons main dans la main, nous allons poursuivre nos travaux pour tirer le meilleur de cette période inédite, pour prendre les meilleures orientations en matière de qualité de vie au travail, de simplification de nos procédures, d’usages du numérique, de télétravail également. Il existe là aussi de fortes attentes. Par ailleurs, la qualité de vie au travail suppose une attention et un engagement renforcés en matière d’égalité, de diversité et de lutte contre toutes les discriminations. Soyez certains de mon engagement et de ma détermination sur tous ces points essentiels.

Mesdames et messieurs, cette année 2021 doit nous permettre de poursuivre notre action commune au service de nos concitoyens, de mettre en œuvre les réformes et d’en expliquer le sens, afin de les rendre toujours plus concrètes, toujours plus utiles. Avec en tête la volonté farouche d’améliorer le quotidien, d’apporter des solutions, avec méthode. Et toujours avec cette volonté d’expliquer, de dialoguer, de convaincre aussi, mais de ne rejeter aucun débat, avec nos concitoyens comme avec chacune et chacun d’entre vous.

A toutes et tous qui œuvrez chaque jour pour la réussite de ce ministère et de ses établissements publics, je vous adresse une nouvelle fois mes remerciements pour tout le travail effectué, et vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Julien Denormandie

MAA

78 rue de Varenne, 75349 Paris 07 SP