B2i Adultes

Afin de prendre en compte le contexte des organismes relevant du ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, une procédure spécifique est déclinée à partir de la circulaire de mise en oeuvre : cette procédure ainsi que les documents annexes sont accessibles dans ces pages.

Le B2i Adultes est une attestation de capacités informatiques et internet qui couvre 5 grands domaines :

  • Domaine 1 : Environnement informatique
  • Domaine 2 : Attitude citoyenne
  • Domaine 3 : Traitement et production
  • Domaine 4 : Recherche de l'information
  • Domaine 5 : Communication

Pour être effective, la mise en oeuvre du B2i Adultes est encore en attente de la parution prochaine de l'arrêté sur les frais d'inscription. Par ailleurs, une procédure dématérialisée d'inscription du candidat et de suivi de son dossier jusqu'à la délivrance du brevet sera également proposée au travers de l'application "B2i Adultes". Cette application est actuellement en cours de développement.

Pensez à consulter régulièrement ces pages pour suivre l'actualité du projet.

Historique

Le B2i Adultes est né de la volonté du Ministère de l'Education nationale d'engager une réflexion sur la refonte du B2i FC GRETA et par là, d'étendre le public visé par ce brevet à l'ensemble des adultes.
En décembre 2008, un premier référentiel parait avec la circulaire nº 2007-177 du 3 décembre 2007 qui lance l'expérimentation du B2I Adultes. Une centaine d'établissements à la fois publics et privés (MEN (Greta), MAAP (CFPPA), Justice (Ecole de la seconde chance), Fonction publique (EPN)) participent à cette expérimentation, permettant ainsi d'aboutir à la circulaire n° 2010-065 du 12-5-2010 qui définit les modalités de mise en oeuvre du nouveau brevet informatique et internet pour les adultes (B2i® adultes). 

Le cadre de référence européen décrit 8 compétences clés. La quatrième, la compétence numérique, implique l'usage sûr et critique des technologies de la société de l'information (TSI) au travail, dans les loisirs et dans la communication. Le B2i-Adultes entend attester cette compétence pour l'ensemble des adultes qui le souhaitent.

La circulaire du ministère de l'éducation du 20 juillet 2012 porte sur la mise en oeuvre du B2i adultes.
Concernant le ministère de l'Agriculture, le cadre réglementaire du B2i Adultes a fait l'objet d'une déclinaison spécifique : circulaire du 15 avril 2013 (520 Ko)

Enjeux

Pour le bénéficiaire, c'est à la fois une reconnaissance institutionnelle et une reconnaissance des entreprises et du marché de l'emploi ; contribuant ainsi à une valorisation personnelle.
Le B2i adultes permet d'avoir la garantie d'une attestation de compétences reconnue par différents ministères. C'est aussi l'occasion de se former, se professionnaliser.

Pour le centre, les enjeux sont multiples:

  • Source de financement au travers de projet nationaux, régionaux ou locaux ;
  • Favoriser le recrutement, offrir une certification supplémentaire ;
  • Occasion de renforcer/initier une dynamique de travail en équipe au sein du centre ;
  • Revoir l'organisation de travail, travailler différemment, mettre en cohérence pratiques pédagogiques et usages des TICE ;
  • Valoriser les compétences des formateurs du centre.

Le B2i Adultes s'adresse à tous les publics adultes salariés, individus en formation, en recherche d'emploi pour :

  • se former et progresser,
  • indiquer dans un curriculum vitae leur niveau de maîtrise,
  • avoir la garantie d'une attestation de compétences reconnue par différents ministères (Education nationale, Agriculture, Justice)

La diversité du public visé par cette certification suppose un périmètre large d'acquisition et d'évaluation des compétences. Les adultes s'approprient les TICE de différentes manières en fonction des équipements auxquels ils ont accès.
Ainsi, diverses situations permettent le développement de compétences TICE : usages domestiques, loisirs, situations de travail, formation continue, autoformation, auto-documentation.
En conséquence, le B2i® adultes doit pouvoir être validé progressivement selon les acquis formels et informels développés " tout au long de la vie ".
De même, les compétences peuvent être validées dans des centres de formation différents.

L'originalité de ce brevet est qu'il prend en compte les acquis des individus. Ainsi, le bénéficiaire constitue un dossier dans lequel il apporte des " preuves " correspondant aux capacités demandées.
Un accompagnement est proposé par le centre agréé pour constituer ce dossier. Une procédure de validation des compétences est également mise en place, elle propose des modalités d'évaluation de ces compétences aussi variées que les contextes d'usage des TICE.

Le Brevet Informatique et Internet pour les adultes n'étant pas un examen, il ne donne pas lieu à la délivrance d'un diplôme, mais à celle d'une attestation de maîtrise de capacités.
En conséquence, la détention ou l'absence de détention du B2i® adultes ne saurait être opposables, notamment comme condition d'accès à un stage de formation professionnel ou de passage d'un organisme de formation à un autre.

La procédure

Pour délivrer le B2i Adultes, le centre de formation doit être agréé selon la procédure décrite dans la circulaire (PDF, 520 Ko).

Cet agrément doit garantir l'harmonisation des pratiques d'évaluation, la capacité matérielle et technique à faire passer les évaluations.

Il confirme la capacité du centre à délivrer le brevet.

Le Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de Forêt charge en région son autorité académique, la Direction Régionale de l'Alimentation et de l'Agriculture et de la Forêt, de suivre le dispositif du brevet informatique et Internet pour les adultes.

Le DRAAF suit notamment :

  • le dossier de demande d'agrément des centres et d'habilitation des formateurs au travers de la mise en place d'une commission ;
  • les conditions de délivrance du brevet informatique et Internet pour les adultes ;
  • les modalités d'édition de l'attestation et la mise à jour de la liste des centres agréés dans sa région.
     
Les étapes
  1. Le centre qui souhaite être agréé constitue le dossier d'agrément (PDF, 99 Ko). Il peut utilement en amont s'informer sur le B2i adultes en contactant son interlocuteur en région.
     
  2. Enfin, les formateurs désignés pour évaluer les capacités dans le dossier d'agrément, devront suivre une journée de formation, organisée en région, pour être habilité et ainsi permettre d'obtenir l'agrément. Les formateurs ayant validé un C2i2e sont dispensés de cette formation.

Contactez votre DRAAF pour vous inscrire aux prochaines sessions

Concernant la mise en oeuvre, vous disposez de 2 documents :

Remarque : à terme le processus (PNG, 51 Ko) sera entièrement dématérialisé, en dehors de la formation des évaluateurs l'ensemble des étapes sera alors réalisée au travers de l'application en ligne.

La procédure

Pour être agréé, le centre de formation doit identifier dans son dossier d’agrément des évaluateurs habilités.
Les formateurs désignés pour évaluer les capacités, doivent suivre une journée de formation, organisée en région, pour être habilités et ainsi permettre d'obtenir l'agrément.

Contactez la DRAAF-SRFD pour vous inscrire aux prochaines sessions

Les formateurs titulaires du C2i2e sont dispensés de suivre la formation et sont habilités de fait.

Le centre qui souhaite être agréé renseigne alors l’annexe 2 (PDF, 90 Ko) du dossier d'agrément avec notamment les noms et coordonnées des formateurs habilités.

L'évaluation des candidats

L'évaluation du B2i® adultes doit être aussi variée que les contextes d'usage des TICE, incluant une ou plusieurs des modalités suivantes :

  • sur présentation d'éléments probants (fichiers, documents, certificats, attestations, portfolio...) ;
  • au cours ou à l'issue d'une formation générale et/ou professionnelle ; ou au cours ou à l'issue d'une formation spécifique à l'usage des TICE ;
  • en situation de travail.

L'annexe IV de la circulaire (ou Guide de l'évaluateur) précise que l'évaluation se situe à 2 niveaux : valider les acquis de l'expérience et évaluer les compétences

Ainsi lorsqu'il examine les éléments de preuve l'évaluateur, doit analyser à la fois :

  • l'argumentation des activités (niveau de compréhension, de complétude, de clarté...),
  • la pertinence de la preuve,
  • le contrôle de l'origine des preuves.

Les compétences peuvent être définies comme la mobilisation de savoirs et savoir-faire dans une situation donnée. Au regard du référentiel du B2I adultes, il conviendra pour l'évaluateur de procéder à une évaluation des connaissances et savoir-faire :

  • par un ou plusieurs entretiens, tests, quizz...
  • par une mise en situation. La situation doit être décrite et construite selon la " grille méthodologique d'élaboration d'une situation d'évaluation "
     
La procédure

Aucune condition de formation n'est exigée pour être candidat.

Pour obtenir le B2i® adultes, chaque candidat doit constituer avec un organisme certificateur agréé un " dossier de preuves " compilant les éléments faisant la preuve des compétences acquises. Les compétences peuvent être validées sur plusieurs années et dans des centres de formation différents.

Le dossier de preuves contiendra les éléments probants (fichiers, documents, certificats, attestations, portfolio...)  permettant d'attester les compétences (évaluation par le formateur habilité).
Ces éléments peuvent être issus d'une expérience antérieure ; observés en situation de travail ; ou obtenus au cours ou à l'issue d'une formation générale et/ou professionnelle ou au cours ou à l'issue d'une formation spécifique à l'usage des TICE.
Ce dossier permettra la validation des compétences, il est transmis au jury accompagné des procédures d'évaluation mises en place.

Les étapes

A l'issue de votre inscription, vous serez contacté par le centre agréé de votre choix qui vous proposera la procédure de validation des compétences.

Plusieurs éléments constituent le processus de délivrance du B2i Adultes :

  • le positionnement,
  • la constitution du dossier de preuves,
  • l'évaluation des compétences (à l'issue d'une formation, en situation réelle, sur présentation d'éléments probants...),
  • la validation : examen du dossier par un jury,
  • la certification par l'autorité certificative,
  • la délivrance de l'attestation.

 La délivrance du brevet suppose qu'environ 70 % des compétences de chacun des domaines du référentiel soient validées (soit 2 compétences sur 3 ou 3 compétences sur 4 par domaine).

MAA - DGER - Sous-Direction des politiques de formation et d’éducation

78 rue de Varenne, 75349 Paris 07 SP

Mise
à jour