Internat

Trophée Hackathon - Novembre 2019

Un travail spécifique sur l’internat

L’Enseignement agricole compte une forte proportion d’internes (environ 60%). C’est pourquoi la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a commandé au Dispositif national d’appui une étude sur les internats des établissements agricoles. A quelles conditions l’internat favorise-t-il la réussite scolaire, sociale et professionnelle des apprenants ? Les travaux menés par AgroSup Dijon et Montpellier SupAgro mettent en évidence qu’il n’existe pas un internat – type mais bien des internats tant l’effet établissement est fort. Toutefois, il est possible de distinguer les internats des établissements selon deux grandes catégories : ceux qui ont surtout une fonction d’hébergement qu’on pourrait qualifier d’hôtelière, et ceux qui ont une fonction éducative, quand l’internat est considéré comme une micro-société où l’on apprend à travailler, à vivre ensemble, à s’engager…
Cette action s’inscrit dans une démarche plus globale portée par la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche notamment au travers de la mise en œuvre du plan de lutte et de prévention contre les violences et discriminations en vue d’améliorer le climat scolaire.

Du 13 au 15 novembre 2019, 7 établissements ont participé à un Hackathon « internats des établissements agricoles » à Rambouillet (LEGTA Albi Fonlabour ; LPA Beaune-La-Rolande ; LEGTA de Neuvic ; LEGTA le Paraclet ; LEGTA de SEES ; LEGTA de Toulouse Auzeville ; LEGTA de Vendôme).

Pourquoi réaliser un hackathon ?

Cette activité a permis d’interroger avec force la place de l’internat comme espace éducatif à part entière, en y associant les élèves. Ce format innovant a stimulé la créativité des participants et a offert une vraie place aux jeunes aux côtés de leurs encadrants pour réfléchir aux enjeux des internats agricoles, notamment en matière de réussites scolaires, sociales et professionnelles.

Les équipes ont eu 26 h pour se dépasser, imaginer leur internat idéal et 10 minutes pour convaincre le jury !

Le but n’était pas d’établir un classement des équipes mais de mettre en lumière les originalités des différentes contributions. Chacune de ces productions a été valorisée par le jury pour sa singularité.

Les productions devaient :

  • respecter le défi, au regard du contexte de l’établissement d’origine ;
  • prendre en compte les différentes composantes du climat scolaire (climat de travail, climat relationnel et éducatif, climat organisationnel et de justice) ;
  • être créatives et originales ;
  • donner une place à chaque membre de l’équipe lors de la restitution.

Quels objectifs ?

Ils sont doubles :  

  • Pour les équipes présentes : ouvrir un espace de réflexion sur l’internat qui pourra se poursuivre dans les établissements
  • Pour le Dispositif national d’appui : produire de la connaissance sur des questions liées à l’internat et créer des ressources pour les établissements ou la formation des cadres et des personnels (Direction, CPE, Infirmière, Enseignant, AE…)

Et la suite ?

  • A partir des productions des équipes, des ressources pédagogiques seront créées et diffusées sur ChloroFil.
  • Les établissements nationaux d’appui suivront les participants du hackathon pour les encourager à concrétiser leurs réflexions.
  • Des outils seront développés et valorisés dans le cadre d’actions de formation initiale ou continue pour faire évoluer les pratiques au sein de l’enseignement agricole.

MAA - DGER - SDPOFE - Bureau de l’action éducative et de la vie scolaire

78 rue de Varenne, 75349 Paris 07 SP

Mise
à jour