La période 2021-2027 se prépare

Perturbé, confiné, l’encouragement à la mobilité ne faiblit pas !

La professionnalisation des référents mobilités désignés dans les CFA pour encourager la mobilité internationale des apprentis est un volet du plan d’accompagnement. Elle fait partie de l’offre des fonctions "support".
Deux actions sont proposées : une offre de formation à distance des référents nouvellement nommés et un regroupement annuel des référents, qu’ils soient débutants ou expérimentés pour travailler en ateliers sur un sujet technique.

En 2020, le coronavirus a pris à contrepied toutes les actions de mobilité. Cependant, la formation à distance a été maintenue de mars à mai et le regroupement national a été remplacé par un temps d’information sous la forme d’un webinaire le 10 juin dernier.

Présentation du programme ERASMUS +  2021-2027

Le webinaire du 10 juin a permis aux chargés de promotion de l’Agence Erasmus+ France de présenter le programme Erasmus+ pour la formation professionnelle 2021-2027 : objectifs, architecture, bénéfices, principes de financement, l’accréditation et les critères d’évaluation, les standards de qualité du Plan.

L’agence Erasmus+ et le Bureau des Relations Internationales et de la Coopération Internationale étudient les suites à donner pour que les établissements puissent déposer dans les meilleures conditions leurs dossiers de candidature avant la fin octobre 2020.

Le formulaire de demande d’accréditation est  en ligne : https://www.erasmusplus.fr/penelope/.
L’agence Erasmus+ va  mettre prochainement à  disposition des candidats une FAQ spécifique à l’accréditation.

Le croisement des engagements et critères qualité du référentiel QualiFormAgri et du programme Erasmus+ fait apparaitre des concordances qui facilitent le positionnement des activités d’encouragement à la mobilité dans la stratégie interne et externe des établissements.

Etablissements et régions : une dynamique en route

Nous avons pris conscience qu’en cette période de confinement, la modalité à distance était un bon moyen de rassurer, créer du lien, diminuer le stress, et permettre aux référents qui étaient en prise directe avec des projets de mobilité bloqués, de prendre des appuis et de continuer à se projeter.

Les référents mobilité ont souvent des compétences orphelines dans leurs établissements, il est donc important de les mettre en relation. Il a ainsi été possible de réunir sur un temps court, en composant avec les décalages horaires des interlocuteurs d’établissements agricoles de métropole et outremer.

Le grand nombre d’inscriptions et la diversité des profils des participants à ce temps d’échange témoigne de la mise en place de dynamiques en lien avec cette thématique au sein des établissements et dans les régions.

La nécessité d’améliorer la formation et la communication

Malgré ces aléas, grâce à ces aléas, nous modifions les intentions de l’offre de formation à distance 2020-2021 : ainsi des temps de travail individuels alterneront avec des temps de travail en groupes Lors des temps en collectif, chaque stagiaire exprimera comment il arrive à obtenir de sa hiérarchie et des instances une validation des projets de mobilité (classe virtuelle 1). Il présentera également à ses collègues la préparation de son organisation au cours des mobilités (classe virtuelle 2)

Ce webinaire a mis l’accent sur la nécessité d’une communication ciblée. En effet, le programme Erasmus+ "Enseignement et Formation professionnels" cible les publics d’apprentis, de salariés en contrat de professionnalisation, de stagiaires de la formation professionnelle mais également d’élèves. L’intervention de l’Agence Erasmus+ pouvait donc intéresser les lycées. Si la FPC est venue en force, peu de lycées ont participé au temps d’échange. Par ailleurs, nous avons noté qu’un tiers des inscriptions a été enregistré auprès des personnes relais du plan. Ceci confirme la pertinence de ce relai. Enfin, une relance ciblée par la référente d’Eduter Ingénierie a permis de garantir une participation de toutes les régions, métropole et outremers

Enfin, il faut être vigilants car les périmètres de l’enseignement et de la formation professionnels du programme Erasmus ne sont pas les mêmes que le périmètre de la formation professionnelle tel qu’il a été défini dans la loi de septembre 2018. Les quiproquos apparaissent vite, s’informer et se professionnaliser est fondamental.

Marie-Françoise Wenandy

AgroSup Dijon

Mél : marie-francoise.wenandy(at)agrosupdijon.fr

Mise
à jour