Recensement et repérage des référent(e)s mobilité

Résultats et statistiques

Grâce aux réponses des directions d’établissements et des référents mobilité, nous pouvons renvoyer quelques images de ce que le système de formation professionnelle agricole public construit en matière d’encouragement à la mobilité des apprentis.

Les trois quarts des répondants veillent à prendre les mesures pour être en conformité. Cela traduit une belle évolution, par rapport à l'époque récente qui déplorait, un manque d'ambition, d'identification, d'organisation, de suivi et de reconnaissance des efforts d'accompagnement des apprentis vers des projets personnels et professionnels d'ouverture au monde. Les établissements agricoles étaient connus pour être très actifs, sans pour autant être reconnus. Ce temps est révolu.

Il reste quelques établissements à sensibiliser, au cours du premier trimestre 2021.

Quelques problématiques apparaissent dans les réponses :

  • la répartition des rôles entre le CFA et ses UFA ;
  • la coopération des agents, la culture commune, lorsque la mission est pensée à l'échelle de l'EPL, à fortiori lorsqu'elle est assurée par un personnel enseignant ;
  • les éléments de contexte : priorités, manque de temps, faible visibilité liée à la pandémie.

Ces sujets seront traités de février à avril 2021 lors de regroupements nationaux en modalité à distance synchrone.

Nous avons recueilli par les EPL 110 noms de référent(e)s mobilité puis nous avons collecté les réponses de 80 référents lors de notre deuxième enquête. La visibilité s’accroit au travers de quelques schémas agrégeant les données. Cela donne envie d’aller plus loin, de réunir les conditions pour que le collectif puisse échanger sur ses pratiques et profiter d’apports en expertise.


Dans leur majorité, les référent(e)s mobilité occupent une fonction pédagogique et sont des formateurs en formation professionnelle. Ils ont une expérience d’encouragement à la mobilité de moins de 5 ans pour la moitié d’entre eux. Il se profile à travers cette enquête un sous-groupe de référent(e)s mobilité, très expérimentés en mobilité, coopération internationale, gestion de programmes européens, qui vont devoir adjoindre à leurs compétences très riches, la prise en compte de la démarche qualité dans les organismes de formation demandant à être certifiés QualiFormAgri pour les formations par apprentissage. Ils sont habitués à l’action en situation complexe. Nul doute que nous pouvons leur faire confiance, avec un soupçon d’appui.

Marie-Françoise Wenandy

AgroSup Dijon

Mél : marie-francoise.wenandy(at)agrosupdijon.fr

Mise
à jour