Concours et appels à projets

L'appel à projets "Juste humains" vise à promouvoir les principes fondamentaux de la République, défendre les droits de l’homme et du citoyen, renforcer la prévention contre les discriminations liées à la xénophobie, au racisme et à l’antisémitisme à travers l’organisation de diverses manifestations (débats, conférences, concerts, escape-game, visites…).

Cet appel à projets émane d’un travail mené lors du dernier Conseil national des délégués des élèves et des étudiants de l’enseignement agricole public, il s’adresse aux autorités académiques et les incite à mobiliser leurs établissements, au travers de toutes leurs composantes. Les établissements intéressés pourront également se manifester directement auprès de leur autorité académique.

Dans le cadre de la mobilisation de l’enseignement agricole pour les valeurs de la République, la direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER) propose aux établissements de participer à la seconde édition des plaidoiries citoyennes de l’enseignement agricole : "La parole est à l’avenir !", consacrée cette année aux questions relatives à l’égalité femmes-hommes.
Les plaidoiries citoyennes de l’enseignement agricole ont pour but d’encourager les futurs citoyens à participer au débat public en les incitant à s'emparer collectivement des questions d'actualité.
Au cours d’une prestation orale éloquente de 6min, présentée devant un jury national composé égalitairement de femmes et d’hommes, les élèves, apprentis et/ou étudiants défendront une position en lien avec la thématique de l’égalité femme/homme en s’interrogeant sur la place de chacun et chacune, femmes et hommes, dans les sociétés d’aujourd’hui.

Initié en avril 1961, le Concours national de la résistance et de la déportation est un concours qui s'appuie sur l'enseignement de l'histoire et plus particulièrement de l'histoire des mémoires de la Résistance et de la Déportation.
Un thème est retenu chaque année.
Le concours est notamment ouvert aux élèves de classes de 3e et les lycéens de l'enseignement agricole. Le concours peut être individuel ou par groupe d'élèves.
Les candidats s'inscrivent sur le portail officiel du concours : https://www.reseau-canope.fr/cnrd/participer

Le concours "la Flamme de l'égalité" a été créé en 2015 par le ministère chargé de l'éducation national sur proposition du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage (CNMHE) et du ministère chargé des Outre-mer. En 2016, la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) apporte son soutien à cette action qui s'inscrit dans les objectifs du plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Depuis 2018, le ministère chargé de l'agriculture est associé.
S'appuyant sur l'Histoire de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, "la Flamme de l'égalité" permet aux élèves de mener une réflexion citoyenne, tout au long de l'année scolaire, en explorant, étudiant, interprétant des événements, des archives, des faits historiques pouvant s'inscrire dans les ancrages territoriaux. Ils peuvent s'intéresser à des lieux de mémoire, des acteurs, des images, des oeuvres littéraires ou artistiques, des débats, des discours, des procès ou chroniques régionales, des lois ou règlements, des parcours individuels et des figures connues ou oubliées emblématiques.
Les candidats s'inscrivent sur le portail officiel du concours : https://www.laflammedelegalite.org

Afin de renforcer les liens entre les communautés enseignantes et militaires et développer l'esprit et la culture de défense, les ministres chargés de l'éducation nationale et de la défense ont signé un premier protocole le 23 septembre 1982.
Pour concrétiser cet objectif, une organisation originale a été mise en place en 1987 : les trinômes académiques.
Le ministère chargé de l'agriculture, signataire du protocole interministériel développant les liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale du 20 mai 2016 qui rappelle notamment le rôle des trinômes académiques, s'inscrit dans cette démarche.
Les trinômes académiques ont pour vocation de concevoir les activités concourant au développement de la culture de défense, et notamment d'organiser ou de dispenser à l'ensemble des responsables du système éducatif une formation à l'enseignement de la défense.

Sous l'autorité du recteur, ils sont plus particulièrement chargés de :

  • développer l'esprit de défense dans les programmes scolaires,
  • intensifier les liens entre les communautés militaire et enseignante,
  • favoriser le partenariat entre les deux institutions par des échanges d'information, de réflexion et de formation.

A ce titre , ils peuvent :

  • proposer et conduire au profit des personnels du ministère de l'éducation nationale et du ministère chargé de l'enseignement supérieur, des actions de sensibilisation et de formation initiale et continue sur les questions de défense ,
  • assurer des actions d'information réciproque sur les grands problèmes de défense et d'éducation pour les cadres des deux ministères (conférences, colloques, séminaire, rencontres défense-éducation, débats, visites d'unité militaire...)

Dans le cadre du protocole "Développer les liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale" du 20 mai 2016, la commission interministérielle de coopération pédagogique (CICP) soutient des projets pédagogiques réalisés par les établissements d'enseignement public et privé :

  • sur la mémoire des conflits contemporains depuis 1870 ;
  • sur le lien armée-jeunesse (visite d'unités militaires, du patrimoine de la défense...).

Les candidats s'inscrivent sur le portail officiel de "Chemins de mémoire".

Pour la rentrée 2019/2020, la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des armées propose 3 appels à projets (pouvant faire l'objet d'un financement) :

  • "L'engagement militaire de Charles de Gaulle"
  • "Paysage en guerre, paysages de guerre"
  • "Les reporters de guerre"

Les projets pédagogiques de qualité pourront faire l'objet d'une mention spéciale dans le cadre de "Héritiers de mémoire" ; et d'une participation à la cérémonie nationale de remise d'un trophée.

MAA - DGER - SDPOFE - BVIE

78 rue de Varenne, 75349 Paris 07 SP